Un concombre très sociable rencontre une petite perle d’humanité

12072011

C’est au cours de l’une de mes nombreuses pérégrinations en quête d’humanité au travers de nos chères contrées verdoyantes que me prit l’envi de partir à la rencontre des autochtones d’un village répondant au doux nom de Fléguiny sous les Marais.
Souhaitant avant tout me mêler aux coutumes des indigènes, je pris la décision de visiter en premier lieu le PMU local, un véritable endroit de rassemblement des villageois. En effet un vent d’authenticité soufflait sur les lieux, la peinture craquelée, l’enseigne dont les lettres à moitié effacées par le temps laissaient à peine deviner l’illustre nom de l’établissement « Chez Lulu », les chiens eczémateux pourrissants agréablement au soleil en gémissant de bonheur devant l’entrée, les murs tel un mémorial témoin de génération et de génération de consanguins décérébrés ayant laissé leur signature en les imbibant d’urine tel zorro et son Z qu’il gravait à la pointe de son épée, tout incitait à pénétrer à l’intérieur.

Une fois entré, cow-boys édentés, bikers paraplégiques et autres joyeusetés de ce genre me firent un accueil des plus chaleureux par un concert de grognement, attaque gastrique, borborygme et autre gazouillement enjoué. L’endroit était dantesque, la décoration hétéroclite inspirait le respect, alliant d’antique machine de jeu défectueuse à des objets étranges dont l’usage ésotérique oublié par la civilisation semblaient avoir ici toutes leurs importances.

De la façon la plus naturel qui soit, je me dirigea vers une chaise haute afin de prendre place au milieu de ce panthéon d’histoire naturel, espérant enfin établir le contact avec cette ethnie dont je doutais même qu’elle use du même langage que moi tant des siècles et des siècles d’isolement semblaient différencier leurs us et coutumes des miens. N’osant affronter leurs vénérables regards, je pris place discrètement espérant que l’un d’eux daignerait m’adresser la parole afin que je puisse obtenir une interview. Après une minute de silence insupportable la tension était à son comble lorsqu’enfin, la rencontre du troisième type se produisit, un des autochtones m’alpagua :

- »viens par là toi que je t’agrandisse la turbine à chocolat »

Aussitôt accompagné d’une explosion de rire gutturaux, je devinais immédiatement que j’avais affaire au bout-en-train de la bande. Profitant de l’occasion, je m’approchais de l’homme en question afin d’en savoir plus, il m’offrit une bière au goût médicamenteux me prouvant ainsi le grand sens de l’hospitalité de son ethnie . Après plusieurs minutes à essayer de le questionner sur les raisons qui faisaient de cet endroit un haut lieu de la spiritualité Fléguinienne, je compris que le monsieur était peu enclin à mes aspirations oniriques et le laissa donc parler de lui. J’appris alors tout en sirotant ma bière qu’il s’appelait Jack Facial (JF) et qu’il était issu de l’union amoureuse d’un lanceur de couteau atteint de la maladie de Parkinson et de la Dame Pipi du bricomarché de la bourgade, fort de ces données intéressantes, une discussion décomplexée s’en suivit :

JF: – « Tu as eu des traumatismes dans ton enfance ? »
Moi: - »C’est moi qui pose les questions »
JF: - »Ok ok évite le sujet si tu veux »

Je me sentais très bizarre tout à coup, les idées se bousculait dans ma tête sans pouvoir y mettre de l’ordre, j’avais l’étrange sentiment que plus rien n’avait d’importance.

JF: - »Qu’est-ce qui t’arrive ? T’es tout pâlot »
Moi: - »Hum, je sais pas enfin si mais nan, bref … »
JF: - »C’est peut-être à cause de la drogue que j’ai mis dans ton verre »
Moi: - »Hein quoi ? Enfin bref peu importe »
JF: - »Oui tu as raison peu importe, raconte moi comment tu te sens »
Moi: - »Je tourne ma tête avec une extrème lenteur, j’ai l’impression d’être un dinosaure déséché dont les muscles seraient prèt à rendre l’âme à chaque mouvement, les objets s’éloignent de moi quand je vais vers eux, les distances s’allongent à l’infini, l’organe qui me servait jadis de cerveau ne se déplace pas à la même vitesse que le reste de mon corps, quand je m’abaisse il semble sortir de mon crâne avant de revenir s’y stabiliser, comme s’il avait un temps de retard … »
JF: - »T’es peut-être enceinte »
Moi: - »Ouais ça doit être ça connard »

Puis tout s’accéléra. Je fus téléporté dans une autre dimension onirique où j’étais Michel Sardou donnant un concert endiablé dans une fantasmagorique maison de retraite ! Les riffs de guitare infernaux, les rythmes de batterie frénétiques, le public perché à mes lèvres, buvant la moindre de mes paroles ! Et moi chantant les lacs du Connemara comme un fou, devant un auditoire fanatique, j’étais une star, un sex symbol, UN DIEU ! Les os se brisaient et les prothèses de hanche se luxaient dans des pogo enragés ! Les doigts arthrosés craquaient sous la pressions des applaudissement furieux ! Les déambulateurs étaient jetés contre les murs ! Les charentaises et les bavettes envoyés avec fureurs vers la scène telles des offrandes ! Les dentiers volaient en tout sens ! Les poches urinaires explosaient ! Tout ça comme dans un incroyable feu d’artifice ardent et passionné ! C’ÉTAIT FOU !

Puis je me réveilla, dans un caniveau, c’était la nuit j’avais terriblement mal à la tête et à une autre partie de mon corps (sans doute les effets secondaires de la téléportation), malgré la douleur physique j’étais satisfait de ma prestation scénique (qui ne l’aurait pas été ?) et je pris la route du retour avec le sentiment apaisant d’avoir enfin accompli quelques chose de grand dans ma vie.




Hilter avait tord !

1062010

Sous ce titre accrocheur une vérité qui fait mal, une vérité qui ébranle les fondations même de l’humanité, distordant notre vision du bien et du mal, nos principes moraux et tout le toin-toin, oui Hitler n’a pas raison sur toute la ligne, il ne faut plus gazer les handicapés mentaux !
C’est ce que révèle une enquête très sérieuse menée par des experts en sociologie mandatés par schtroumpf facho (lieutenant d’Adolph sur terre), en effet les équipes soignantes étaient depuis toujours confrontées aux problèmes de coût engendrés par le gazage des déficients mentaux et cherchaient sans relâche une solution pour réintégrer les attardés dans notre belle société, après la réussite de l’ablation systématique des côtes flottantes afin de leur offrir une sexualité digne grâce aux bienfaits de l’auto-fellation, une idée révolutionnaire va enfin leur permettre d’avoir un rôle au sein de l’humanité: leurs organes !
Car on l’oublie souvent mais l’handicapé mental est, aussi fou que cela puisse paraître, constitué des mêmes organes qu’un être humain ! Et ils sont même souvent de meilleur qualité, en effet, l’handicapé comme tout animal qui se respecte ne fume ni ne boit, d’où des organes en bonne santé et des receveurs enjoués !

C’est une véritable révolution dans le domaine de la santé, rentabiliser les handicapés était un des rêves les plus fou auquel plus personne ne croyait, même dans les hautes sphères des économistes de la sécurité sociale, à raison de 500 euros le rein, 700 euros le foie, 500 euros le pancréas, 4000 euros le coeur, 500 euros le poumons, 250 euros chaque cornée, plus la peau, les veines, artères, moëlle osseuse, tendon, os, intestin, tout est bon dans le cochon !

Un calcul simple démontre qu’un handicapé pourrait rapporter 10.000 euros à lui seul, sachant que le trou de la sécurité social s’élève actuellement à 20 milliard d’euro, il suffirait de 2 millions d’attardés pour le combler, sans compter le coût de la prise en charge actuelle de ces parasites qui s’élève à 29 milliards d’euros par an et qui serait réduit en se basant sur les préconisations du rapport qui estiment à 16 ans l’âge de maturité pour le don.

Fini le déremboursement de nos anti-diarrhétiques préférés !!!

Il ne reste plus au gouvernement que de lancer le projet qui est déjà salué par l’opinion publique et la scène internationale, une campagne visant à convaincre les handicapés de ne pas se rebeller lors de l’intervention est déjà en cours de finition, le slogan serait:
« Il reste 499 places au paradis, dépêchez vous ! » (©Hara qui rit)
Efficacité assurée.

Hilter avait tord ! dans Histoire vraie handicap
Mais carrément on vous veut ! On a même des projets pour vous !

Merci la médecine rentable.




B16

2112008

benoit161.jpg

 

 

 

Hypocrite lecteur, mon semblable, mon frère (beau de l’air ©1857), j’ai décidé suite à l’effroyable impact de ma grève de reprendre le combat de plus bel. Il s’agit cette fois de défendre un vieux pote à moi qui est dans le besoin , Dark Ratzinger, plus connu sous l’hilarant pseudonyme de Benoit XVI . Ce brave gaillard a en effet des ennuis, partout on le traite d’homophobe, d’imbécile, d’ultra-conservateur, de nazi et d’islamophobe , mais je tiens à rétablir la vérité, le pape n’est pas un imbécile . Certes il a des convictions bien a lui comme l’homophobie (il déclarera d’ailleurs en coulisse à propos d’une éventuelle messe pour les victimes des prêtres pédophiles « les victimes se sont peut-être fait enculer, moi je fais pas de messe pour les sodomites ») ou encore le nazisme, mais on ne peut lui reprocher le courage de s’affirmer dans des opinions pour le moins anticonformistes.

De nos jours, il est de bon ton d’être antihomophobe , antinazi et antipédophile, Benoit lui fait tout l’inverse , véritable rébelle de son temps (loin des révoltés de pacotille que sont Che Guevara, Luke Skywalker, Daniel Conbendite, et autre Martin Luther King) il ose protéger les pédophiles en les dérobant de mieux qu’il peut à la justice, il ose dire qu’il pense que les musulmans ne savent pas faire grand chose à part le bordel (par l’intermediaire d’une citation d’un obscur paléontologue), enfin bref il fait tout un tas de trucs super rock’n'roll que y’a que lui qui ose les faire. Et le pire c’est que tout lui reussit, comment ne pas admirer un homme qui pour échapper aux américains après son service dans la Wehrmacht à surveiller les camps de prisonnier, se fera ordonner prêtre pour finalement devenir pape et se faire serrer la main par W Bush (tueur de méchant notoire) , quel farceur ce Benoit !

Mais il serait exagéré de considérer B16 comme un autentique nazi, il s’est effectivement proclamé plusieurs fois antinazi (surtout après la guerre , beaucoup moins lorsqu’il surveillait les prisonniers dans les camps, enfin y’a un temps pour tout comme on dit), car en effet il y a un grand point de discordance entre lui et Adolf, le Führer est athée ! Quel crime ! Quel blasphème ! Quel salaud ce Hitler ! Et quel saint homme ce Benoit, on disait de son polak de prédécesseur qui avait reussi à prendre le vatican des mains des vils mangeurs de spaghetti qu’il était un bon (paix à son âme au passage il a succombé à un terrible fléau connu sous le nom de Parkinson, maladie primée 3 fois au Festival International des Maladies Dégénératives de Fleginy sous les Marais en 2007) mais on ne peut que féliciter l’homme de conviction que ose pointer le vrai défaut d’Hitler …

Enfin bref, tout ça pour dire vive B16 il assure du tonnerre ce mec, un vrai rebelle . Maintenant quelques photos :

main en l’air Benoit:
benoit16.jpg

saint patron des pédophiles :
Saint patron des pédophiles

Et une blagounette pour détendre l’atmosphère :

Il était une fois, un déporté juif qui s’évadait d’un camps de concentration. Ce juif, c’était Jean-Paul II. Un soldat allemand le poursuivit pendant une bonne dizaine de minutes, quand soudain, Jean-Paul II trébuchât. Le nazi tenant Jean-Paul II en joue et s’apprêtant à le tuer fut interompu par Dieu qui s’adressa à lui : « Ne tue pas cet homme!!! Il a un avenir saint, il sera pape ! » Le soldat allemand resta bouche bée et demanda à dieu : « Et moi ? Que deviendrais-je ? » Dieu : « Quand à toi, tu lui succédera… »

 

hihihi




Héhé

5082008

articlemanifnantes.jpg

Suite à la décision de Nicolas S. de maintenir l’armée à Commercy, je me mets en grève pour une durée indéterminée .




Bande de trou de cul

31072008

bushfuckyou.jpg

Bande de sale blanc, moi je chie sur vos gosses et je pisse à la gueule de vos ancêtres, vous n’êtes qu’un troupeau de dégénéré consanguin perverti tellement moche que même votre chien dit qu’il vous connaît pas, votre mère elle est sur les boites de vache qui rit et votre père, il a la gueule de Mireille Mathieu avec une moustache.
En plus j’en ai rien à foutre de vous tas de loque hydrocéphalienne qu’on écarte du bout du pied avec dégout, la chasse d’eau de mon mépris se déverse sur vous bande d’imbécile .

Honte sur vous.

Lien pour porter plainte pour ces insultes gratuites :

http://www.incroyables_plaintes_contre_les_concombriers.com







Et tout est parti d'un mail... |
Les Recettes des p'tits cui... |
Vente à Domicile de Vins |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lesgourmandisesdecharlotte
| lapastorale
| auxdelicesdespapilles